Lifestyle  |  05 juin 2017

Partager :

Savoir reconnaître les symptômes de déshydratation

En été, la déshydratation guette, et plus particulièrement les enfants et les personnes âgées. Il faut donc faire bien attention aux symptômes de déshydratation s’ils se présentent et prendre toutes les mesures nécessaires pour les éviter. A. Vogel vous révèle tout ce que vous devez savoir sur la déshydratation et les solutions pour l’éviter.

Le manque d’eau est néfaste aussi bien pour les reins que pour le foie et la peau, mais il provoque également à terme la déshydratation. Une condition qu’il faut prendre au sérieux et qu’il faut absolument éviter. Ce qui est d’autant plus important en été puisque c’est au cours de cette saison que le risque est le plus important.

Quelles sont les causes de la déshydratation ?

Le corps est composé à hauteur de 65% d’eau, soit près de 45 litres d’eau pour un adulte de 70kg. La déshydratation est caractérisée par une baisse de la quantité d’eau dans le corps. Les premiers symptômes de la déshydratation apparaissent lorsqu’environ 5% du stock d’eau du corps humain a disparu. Au-delà de 15%, la déshydratation est souvent mortelle.

Votre corps ne peut pas stocker d’eau et en perd donc régulièrement. La déshydratation est provoquée par la perte des ions sodium qui fixent l’eau dans l’organisme, mais aussi par la perte de l’eau en elle-même. L’eau est naturellement évacuée à travers la peau sous forme de sueur, à travers le système respiratoire sous forme de vapeur d’eau, et est également éliminée à travers les urines et les selles.

Ce qui implique que le risque de déshydratation est plus important en été ou lors d’activités sportives. En effet, c’est dans ces conditions, avec une plus forte température extérieure ou un effort intense, que l’on perd plus d’eau, sans se rendre forcément compte que la situation devient préoccupante. Il faut donc être d’autant plus vigilant dans ces cas de figure.

Quels sont les symptômes de la déshydratation ?

Vous l’avez compris, la déshydratation n’est pas un problème à prendre à la légère. Il faut donc savoir repérer ses symptômes rapidement pour pouvoir y remédier, notamment chez les enfants et les personnes âgées. Voici les symptômes de déshydratation à connaître :

La sensation de soif : La soif est un signe qui ne trompe pas lorsqu’il s’agit de savoir si l’on manque d’eau. Il faut toutefois être vigilant car chez les personnes âgées la sensation de soif est de moins en moins intense, même lorsque les besoins en eau sont réels.

Les maux de tête : En général, le moindre manque d’eau se traduit par un mal de tête. Raison pour laquelle quelques verres d’eau suffisent à les soulager généralement. Un signe à prendre au sérieux.

Le manque d’appétit : L’une des conséquences du manque d’eau dans l’organisme est la baisse de l’appétit. Si vous n’avez vraiment pas faim, cela peut donc vouloir dire que vous manquez d’eau.

La fatigue : La baisse de la quantité d’eau dans le corps affaiblit l’organisme. Cela se traduit par une fatigue accrue, de l’apathie et un manque de tonus persistant même au lever ou après la sieste.

La diminution des urines : De manière logique, si votre organisme comporte moins d’eau, il en éliminera moins à travers l’urine. Vous urinerez donc moins, et votre urine sera plus sombre car plus concentrée.

Les crampes : Lorsque le corps manque d’eau, il n’élimine plus les toxines aussi facilement et les crampes guettent. Des crampes plus fréquentes vous indiquent que vous manquez sans doute d’eau.

La peau sèche : Une déshydratation prolongée se traduira par un dessèchement anormal de la peau et une perte de l’élasticité de cette dernière.

La présence de ces symptômes devrait vous alerter lorsqu’ils apparaissent chez vous ou chez vos proches. C’est le signe qu’il faut mieux vous hydrater et vite !

Comment éviter la déshydratation ?

Pour éviter la déshydratation il n’y a pas de secret : il faut s’économiser et il faut boire ! Et boire de l’eau ou des boissons naturelles non-alcoolisées cela va sans dire. En effet, l’alcool a tendance à augmenter les pertes en eau de l’organisme et les boissons industrielles contiennent beaucoup de sucres et d’éléments que l’organisme élimine à travers les urines.

Un être humain adulte doit boire environ 1,5 litre d’eau par jour, auquel s’ajoute entre 0,5L et 1L d’eau puisés dans l’alimentation solide. Pour la boisson, il faut donc faire la part belle à l’eau de source et les jus de fruits et de légumes bio répartis aux repas et entre ces derniers. Pour l’alimentation, les produits frais gorgés d’eau comme la tomate, le concombre, la pastèque, la mangue ou la pomme doivent figurer dans les repas, tout en privilégiant toujours les fruits et légumes de saison.

Il faut penser à avoir des apports en eau encore plus élevés lorsque vous pratiquez une activité physique ou en cas de forte chaleur, comme c’est le cas en été. Dans ces cas, les médecins recommandent de boire 1 litre d’eau par heure d’exercice soutenu, afin de compenser des pertes en eau encore plus importantes. De quoi éloigner définitivement les risques de déshydratation.


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  boire déshydratation hydratation


Lifestyle  |  05 juin 2017

Partager :