Lifestyle  |  07 avril 2017

Partager :

10 solutions naturelles contre les allergies printanières

Quelle belle saison que le printemps, avec ses bourgeons, ses fleurs et ses… pollens. D’avril à juin, ce sont près de 30% des français qui sont victimes d’allergies aux pollens. Une affection particulièrement incommodante qui peut sérieusement ternir cette belle saison. A. Vogel vous offre ses solutions et remèdes naturels contre les allergies printanières !

Les yeux qui pleurent, le nez qui coule et les voies respiratoires irritées… Si vous êtes victime d’allergies aux pollens, vous connaissez ces symptômes. Et vous savez à quel point ils peuvent devenir handicapants. D’autant plus que les délais pour avoir un rendez-vous avec un allergologue s’allongent logiquement à ce moment de l’année…

Pour savoir comment lutter, il faut savoir sur quels principes reposent une allergie. Lorsque vous êtes allergique, votre système immunitaire présente une hypersensibilité à une certaine substance, appelée allergène. Dans le cas des allergies de printemps, ce sont donc nos fameux pollens qui vont tenir le rôle des allergènes et, au contact de l’organisme, vont pousser nos lymphocytes (les globules blancs) à produire de l’histamine.

L’histamine est la substance à l’origine des symptômes allergiques, qu’ils soient respiratoires ou oculaires, en provoquant l’irritation. La solution pour les réduire est donc de contrer la production d’histamine, c’est pour cela que les médicaments contre les symptômes allergiques sont des antihistaminiques. Mais ces derniers ne sont pas la seule solution pour lutter contre les allergies de printemps ! Voici nos solutions naturelles contre les allergies :

Bien se moucher

Cela peut sonner comme une évidence mais vous devez bien vous moucher lorsque vous présentez les symptômes d’une réaction allergique. Non seulement cela vous permet de dégager vos voies respiratoires des fluides générés par l’allergie, mais aussi d’évacuer les pollens que ces derniers pourraient encore contenir.

Porter des lunettes de soleil

Porter des lunettes de soleil vous apporte une protection contre les pollens qui pourraient irriter vos yeux. Cette protection peut certes être considérée comme minime, mais elle suffit déjà à limiter les larmes dues aux allergies tout en protégeant vos yeux du rayonnement solaire.

Utiliser de la solution saline

Disponible dans n’importe quelle bonne pharmacie, la solution saline est l’une de vos meilleures alliées en cas d’allergie. Elle vous permettra en effet de vous aider à nettoyer vos yeux et votre nez et de mieux les débarrasser d’un maximum de pollens.

Surveiller les alertes aux pollens

De plus en plus de dispositifs sont mis en place pour vous prévenir de l’arrivée des pollens. C’est notamment le cas des applications mises à disposition par le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) qui permettent de surveiller l’apparition des pollens allergènes en fonction des régions et de leur temps de présence. De quoi savoir quels jours vous devez faire particulièrement attention et adapter vos habitudes : portez un masque, évitez le sport et n’ouvrez pas grand les fenêtres les jours les plus à risque.

Se laver les cheveux tous les jours

Se prévaloir des pollens à l’extérieur c’est bien, mais encore faut-il également s’assurer que ceux-ci n’entrent pas à l’intérieur de la maison. Vous savez que l’aération est à proscrire les jours où les pollens sont de sortie, mais ceux-ci peuvent s’introduire chez vous d’une manière beaucoup plus insidieuse, et notamment par vos cheveux ! En effet les pollens vont avoir tendance à s’y fixer, et ce d’autant plus s’ils sont longs ou bouclés. Seule solution : les laver tous les jours. La fourrure de vos éventuels animaux de compagnie reposant sur le même principe, ces derniers devront aussi avoir droit à un bain hebdomadaire.

Faire attention à ses vêtements

Vos vêtements, lorsqu’ils sont secs, ne retiendront pas beaucoup les pollens, mais la tendance s’inverse lorsque ceux-ci sont humides. Interdiction donc de les faire sécher en extérieur. Enfin pour plus de précautions, changez de vêtements lorsque vous rentrez chez vous, et laissez vos vêtements d’extérieur dans l’entrée, afin que les éventuels pollens qu’ils transportent ne vous suivent pas partout dans la maison.

Manger des aliments riches en antihistaminiques naturels

Les antihistaminiques ne se trouvent pas uniquement dans les médicaments synthétiques prescrits en cas d’allergies. Un certain nombre d’aliments en contiennent de manière naturelle et leur consommation peut donc vous aider lutter contre vos symptômes allergiques. C’est notamment le cas du cassis, de la myrtille, du thé vert mais aussi des câpres et des oignons rouges.

Prendre de la vitamine C naturelle et du magnésium

La vitamine C soutient l’élimination de l’histamine et limite sa production, ce qui en fait une alliée naturelle dans la lute contre les allergies. Vous la trouvez notamment dans les agrumes, les poivrons, la mangue, les radis… ou encore sous forme de complément alimentaire naturel. Le magnésium est également un nutriment qui aide à lutter contre l’allergie aux pollens, notamment en limitant l’irritation respiratoire. Les noix, les amandes, l’avoine ou encore la banane sont d’excellentes sources de magnésium.

Eviter certains aliments riches en histamine ou qui favorisent son développement

De même que certains aliments contiennent des antihistaminiques ou favorisent l’élimination de l’histamine, certains ont l’effet inverse. Citons par exemple les poissons et les crustacés, le vin, certains fromages (camembert, gouda, cheddar, parmesan), les tomates ou encore la choucroute parmi les aliments riches en histamine qu’il faudra donc éviter lors d’épisodes allergiques. Même règle concernant le chocolat, la fraise, la noisette, les noix et les lentilles, ces aliments ayant quant à eux tendance à favoriser la libération de l’histamine dans le corps.

Entretenir la santé de ses voies respiratoires

Ce n’est pas un mystère, ce sont les voies respiratoires qui sont les plus touchées lors des allergies aux pollens. Or il existe des aides naturelles pour soutenir la santé des voies respiratoires. C’est notamment le cas du thym, qui va aider à maintenir la santé des voies respiratoires.

 


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  allergies pollens printemps


Lifestyle  |  07 avril 2017

Partager :