Lifestyle  |  01 novembre 2017

Partager :

C’est le moment d’en apprendre plus sur le régime végan !

Ce premier novembre c’est le World Vegan Day, ou la journée mondiale du végétalisme ! L’occasion idéale pour en apprendre plus sur cette alimentation et ce mode de vie qui réunit de plus en plus d’adeptes à travers le monde. Tourné vers un mode de vie responsable, respectueux de l’environnement, des animaux et de l’humain, le véganisme n’est d’ailleurs pas sans rappeler la philosophie de A. Vogel.

Les premiers mouvements végans sont apparus dès le 19ème siècle. C’est d’ailleurs la société anglaise du véganisme (fondée dans les années 1940) qui a mis en place la journée mondiale du végétalisme, ou World Vegan Day, à partir de 1994. L’occasion de sensibiliser le grand public !

Qu’est-ce que cela implique d’être végan ?

Le fait d’être végan implique de ne consommer ou de n’utiliser aucun produit issu de l’exploitation animale. Ce qui signifie que sont exclus :

  • la viande (fruits de mer, poisson, volaille, ovin, bovin)
  • les œufs, le lait, les fromages
  • le cuir
  • les fibres animales (laine, cachemire)
  • les produits testés sur des animaux (cosmétiques, médicaments)

Dans une société où la consommation et l’utilisation de produit d’origine animale reste la norme, un mode de vie végan implique donc une certaine rigueur.

Pourquoi être végan ?

Le mouvement végan donne une place essentielle au bien-être animal, défendant le fait que les animaux sont des êtres sensibles et qu’ils devraient donc avoir droit au respect. Ce qui signifie que les personnes véganes s’opposent à l’exploitation animale sous toutes ses formes. Ils luttent contre cette exploitation principalement en supprimant de leur alimentation et de leur vie de tous les jours les produits qui en sont issus. De plus en plus de produits respectant ces critères peuvent être trouvés dans le commerce, notamment dans la gamme des produits Vogel.

De fait, le mouvement végan s’intéresse aussi à la préservation de l’environnement et de la planète en trouvant un mode de vie plus durable (l’élevage intensif est une très importante source de pollution et de dégradation de l’environnement) et aussi plus sain pour l’humain (la surconsommation de viande ou de lait issus d’un élevage faisant la part belle aux produits chimiques étant néfaste à long terme). Il s’agit donc véritablement d’une approche holistique, que cela soit dans sa forme contemporaine (athée) ou dans ses versions plus traditionnelles (comme dans le bouddhisme ou le jaïnisme par exemple).

Régime végan et alimentation équilibrée

Nous l’avons vu, être végan ne va pas de soit dans notre société actuelle. L’adoption de ce régime et de ce mode de vie doit donc se faire progressivement et de manière raisonnée pour ne pas se retrouver avec une alimentation peu variée et pauvre en protéines. Car, avec les bonnes connaissances et les bonnes pratiques, il est tout à fait possible d’avoir un régime alimentaire varié, appétissant et à même de couvrir tous les besoins de l’organisme même en excluant tout produit animal !

En effet, si la viande, le lait et les œufs comptent parmi les meilleures sources de protéines, il en existe d’autres dans les produits végétaux, comme le soja et ses produits dérivés, le quinoa ou encore bien-sûr les lentilles, à agrémenter d’Herbamare®, qui est un produit 100% végan ! Un peu de savoir-faire permet également de réaliser des gâteaux sans œufs et sans laits, pourquoi pas avec du Bambu® qui est également entièrement végétal ! Enfin il est toujours possible de trouver à s’habiller sans cuir et sans laines animales, pour peu que l’on fasse preuve de vigilance.

Bien sûr toutes ces adaptations ont un coût et demandent du temps et de l’énergie. Et, même sans adopter un mode de vie 100% végan, elles peuvent servir d’inspiration pour trouver un mode de vie plus sain et respectueux !


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  journée mondiale du végétalisme végan végétalisme


Lifestyle  |  01 novembre 2017

Partager :