Lifestyle  |  30 juin 2017

Partager :

5 astuces simples pour réduire ses déchets et aider la planète

La production humaine de déchets est alarmante. D’immenses ressources sont utilisées pour produire des contenants en tous genres (papier, plastique, verre) qui seront immédiatement jetés après utilisation, et la majorité ne pourra pas se dégrader facilement ou être recyclé, augmentant la pollution. Cependant, cet état de fait n’est pas une fatalité et il existe quelques astuces simples pour réduire ses déchets et aider la planète. A. Vogel vous les explique.

Les déchets, qu’ils soient en papier, en plastique ou en verre posent de graves problèmes. Leur production gaspille des ressources et lorsqu’il ne sont pas recyclés (ce qui aujourd’hui reste rarement le cas) ils constituent d’importantes sources de pollution. On estime ainsi que si rien n’est fait, il y aura en 2050 plus de plastique dans l’océan que de poissons (ce qui est aussi dû à la surpêche, mais c’est une autre affaire) ! Pour le bien de la planète, nous vous donnons 5 astuces simples pour réduire vos déchets.

Utiliser des sacs réutilisables

Les sacs plastiques à usage unique sont un véritable fléau : ils se décomposent extrêmement lentement et provoquent la mort de nombreux organismes vivants par étouffement, notamment dans la mer.

L’interdiction de ces sacs dans les grandes surfaces françaises fut un grand progrès, mais il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin ! Pensez donc à utiliser des sacs réutilisables, si possible en matériaux organiques comme le coton et non pas en nylon ou en polyester.

Réduire les emballages

Tous les emballages finissent à un moment ou un autre dans la benne à ordure, et nous en rejetons des dizaines de kilos par an ! Pour réduire ses déchets en la matière, il suffit :

  • d’acheter des conditionnements le plus gros possible, ce qui vous reviendra moins cher au kilo.
  • d’acheter des produits en vrac, notamment les fruits et légumes mais aussi les céréales, et fuir les barquettes pré-emballées.
  • d’acheter des recharges à emballage papier pour recharger une bouteille en verre. Par exemple, achetez une recharge Bambu® pour remplir votre pot en verre plutôt que d’en acheter un autre !

Enfin si vous devez avoir recours à des emballages, privilégier les contenants en verre, comme les bouteilles des jus Biotta®, ou en carton, comme les boîtes Herbamare®. Ces matériaux sont en effet plus faciles à recycler que le plastique.

Refuser les chewing-gums

La consommation de chewing-gums peut paraître anodine parmi tous les autres types de rejets de déchets que l’homme pratique. Et pourtant, à l’échelle de l’humanité, la pollution provoquée par les chewing-gums est colossale.

Vous ne voudriez certainement pas rejeter dans la nature des petits bouts de plastiques bourrés d’additifs et difficilement recyclables n’est-ce pas ? Et vous n’en avez certainement pas non plus envie… dans votre bouche ! Car comme tous les plastiques, les chewing-gums se recyclent peu et mal. Si vous ne pouvez vraiment pas vous couper de votre goût pour les douceurs, optez pour des bonbons bio comme les bonbons à l’échinacée ou les bonbons santasapina.

Réduire la consommation de papier

Le papier est certes un matériau qui se dégrade facilement dans la nature, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut le gaspiller ! En effet, le papier se fait globalement à partir de bois (et notamment de sciure) et cette matière provient bien d’arbres qui ont été coupés à cet effet.

Pour éviter que toute cette biomasse végétale ne soit détruite à perte, économisez le papier ! Dites non aux publicités en papier que vous recevez dans la boîte aux lettres et lorsque vous voulez recevoir les actualités de vos vendeurs favoris, optez pour les newsletter par mail, d’ailleurs pour vous inscrire à la notre en pied de page ! Enfin ne jetez pas vos livres : revendez-les ou donnez-les à des associations spécialisées. Rien n’est perdu pour tout le monde !

Faire du compost

Rien n’est jamais perdu pour tout le monde, et c’est d’autant plus vrai d’un point de vue biologique et chimique ! Au lieu d’envoyer pourrir vos déchets alimentaires à la poubelle, faites du compost avec vos ordures végétales (feuilles, tiges, épluchures et autres parties indigestes) si vous le pouvez !

Pour faire du compost rien de plus simple : il suffit de laisser macérer vos déchets végétaux dans un coin de votre jardin ou dans un container fermé. Ainsi, ces parties des plantes que vous ne pouvez consommer ne seront pas perdues pour tout le monde et viendront nourrir les plantes de votre jardin, fleurs ou fruits et légumes, et le cycle pourra se poursuivre avec une perte minimale !


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  déchets écologie pollution


Lifestyle  |  30 juin 2017

Partager :