Sommeil  |  20 janvier 2015

Partager :

Comment profiter d’une sieste réparatrice ?

Comment profiter d’une sieste réparatrice ?

La sieste, longtemps assimilée à de la paresse, ne cesse de trouver des défenseurs auprès des scientifiques et des spécialistes du sommeil. Mais qu’est-ce que la sieste et comment la rendre réellement réparatrice ?

La sieste, souvenir de nos premiers jours

Durant les premières semaines de notre vie, nous passons 70% du temps à dormir. Il s’agit du sommeil polyphasique. Un reliquat de ces phases de sommeil serait notre hypovigilance du début de l’après-midi, moment propice pour s’adonner à la sieste.

Les bienfaits de la sieste

La sieste n’est pas réservée aux enfants ou aux personnes âgées. Certaines entreprises de pointe installent des salles de repos et de relaxation dans leurs bureaux. On le comprend mieux lorsqu’on sait que la sieste :

  • Améliore la mémoire
  • Augmente la concentration
  • Consolide les apprentissages
  • Développe la créativité
  • Améliore l’humeur
  • Diminue la pression sanguine
  • Améliore la pression artérielle

Combien de temps faire la sieste ?

Si la sieste n’a que des avantages, pourquoi nous réveillons-nous parfois vaseux ? Sans doute car la sieste s’interrompt durant un cycle de sommeil. Celui-ci dure 90 minutes et comporte 5 phases, la dernière étant le sommeil paradoxal. Mieux vaut donc se réveiller entre deux cycles. Le pire moment étant d’émerger durant une phase de sommeil profond.

L’ensemble des spécialistes recommandent la sieste de 20 minutes. Cette durée permet de profiter d’un sommeil récupérateur, tout en étant suffisamment brève pour ne pas dépasser la phase 2 du sommeil, ce qui permet un réveil rapide.

Le bon moment pour faire la sieste

Idéalement, une sieste se déroule l’après-midi, entre 13 et 16 heures. Plus tard, celle-ci risque de perturber le sommeil nocturne. Nous ressentons naturellement une baisse de régime vers 14h. L’attention baisse, les paupières clignent. Ce moment,entre  14 et 15 heures, correspondrait d’ailleurs à un pic des accidents de la route !

La sieste dans de bonnes conditions

L’idéal est bien sûr de s’allonger pour faire la sieste, mais l’on peut aussi la pratiquer assis. Déchaussez-vous, détendez-vous et mettez éventuellement des boules Quies. Ensuite, fermez les yeux et expirez lentement. Détendez la mâchoire et visualisez toutes les parties de votre corps. Vous pouvez également programmer mentalement l’heure de votre réveil.

Bonne sieste !


Écrit par Marie Hueber

Tags :  bienfaits de la sieste faire une sieste la sieste est elle bonne pour la santé micro sieste sieste réparatrice


Sommeil  |  20 janvier 2015

Partager :