Stress et moral  |  06 décembre 2017

Partager :

Comment compenser le manque de lumière en hiver ?

Le manque de lumière de l’hiver peut avoir des effets particulièrement délétères sur notre santé et notre moral. De quoi donner au problème tout le sérieux qu’il mérite ! Heureusement, il est tout à fait possible de lutter contre la privation de lumière solaire au cœur de l’hiver. A. Vogel vous présente toutes les solutions qui vous permettent d’éclairer votre existence en hiver !

En quoi la baisse de l’ensoleillement nous affecte-t-elle ?

La diminution de la quantité de lumière en hiver nous impacte à plusieurs niveaux. Tout d’abord le manque de lumière provoque une baisse de la production de la vitamine D par le corps, cette dernière étant synthétisée dans la peau lorsqu’elle est exposée au soleil, et on estime qu’il suffit que le visage et les avant-bras y soient exposés une demi-heure par jour pour en avoir suffisamment. Or la vitamine D participe non seulement à la santé des os mais aussi à la vitalité du système immunitaire.

De même le manque de lumière influe également sur notre humeur, provoquant notamment des baisses de moral significatives, voire dans les cas les plus graves une dépression saisonnière. Le mécanisme à l’origine de ces fluctuations est encore mal compris, mais le fait est là : recevoir moins de lumière expose généralement à un moral en berne…

Profitez de la lumière du jour (tant qu’elle est là)

Comment faire donc pour éviter ces désagréments bien réels pour la santé ? Tout d’abord en profitant du peu de lumière qu’il reste ! Les jours ont beau être courts, ils n’en restent pas moins profitables ! Voici les réflexes à adopter pour en profiter :

  • On ne se laisse pas décourager par la grisaille : la couverture nuageuse a beau paraître épaisse, elle n’empêche pourtant pas les rayons solaires de passer, même s’ils ne sont pas très visibles ! Alors il faut sortir même s’il y a des nuages !
  • On profite de chaque occasion : bien sûr l’absence de soleil ne donne pas envie de sortir, mais il faut quand même profiter de la journée pour sortir un peu. Le week-end ou même lors de votre pause déjeuner vous ne devez pas hésiter à mettre le nez dehors pour quelques dizaines de minutes !
  • On adapte ses trajets : avec le froid ce n’est pas motivation qui nous étouffe, alors autant faire d’une pierre deux coups. Garez votre voiture un peu plus loin, descendez du métro ou du bus un arrêt plus tôt et faites le reste à pied ! De cette manière non seulement vous êtes en extérieur plus longtemps pendant la journée, mais en plus vous faites une activité physique qui vous donne du tonus. 100% bénéfique !

Adapter son alimentation

L’alimentation a son rôle à jouer pour combler le manque de lumière. Elle permet en effet, dans une certaine mesure, de compléter les apports déficients de la lumière solaire hivernale. Voici comment procéder :

  • On se concentre encore davantage sur l’alimentation saine : bien sûr vous avez déjà pris le réflexe de manger sain en toute saison, mais l’hiver donne généralement envie d’une nourriture plus riche et… moins saine. Cependant retenez-vous ! Ce n’est qu’avec des plats à base de produits frais, cuits en douceur et sans graisse ajoutée, que l’on offre le meilleur à notre organisme, et qu’on peut le soutenir au mieux.
  • On mise sur les aliments contenant de la vitamine D : la vitamine D n’est pas présente dans beaucoup d’aliments mais il faut savoir en profiter ! Poissons gras (saumon, hareng), œufs et champignons sont de bons pourvoyeurs de vitamine D. Vous savez donc sur quoi vous concentrer !
  • On adopte une nourriture bonne humeur : certains aliments aident à garder du tonus. D’où l’intérêt d’augmenter leur consommation en hiver ! C’est notamment le cas du chocolat noir, de la banane, du quinoa ou encore des graines germées !
  • On fait le plein de produits naturels boostant l’immunité : le sureau, en jus de sureau ou en préparation pour boisson chaude Hot Drink, les agrumes, en jus ou frais ou encore l’ail sont des produits naturels qui aident à soutenir le système immunitaire. Sans parler de l’echinacée, en comprimés ou en gouttes pour un système immunitaire au top !

Avoir recours à des aides naturelles pour le moral

Bien sûr l’un des gros points noirs du manque de soleil reste bien sûr la baisse de moral. Heureusement, il existe des moyens de l’endiguer de manière naturelle, sans effets secondaires. Tout d’abord la luminothérapie, qui consiste à s’exposer à des lampes de forte intensité sur des sessions de longueur moyenne, a un effet reconnu avec un minimum de contrainte.

Autrement, certaines plantes comme le millepertuis permettent d’améliorer l’humeur de manière efficace ! Cela d’autant plus que les effets du millepertuis sont prouvés et ne provoquent pas d’accoutumance. De quoi permettre de combler, au moins en partie, les effets du manque de lumière naturelle.

motivation_tonus_naturel


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  hiver lumière vitamine d


Stress et moral  |  06 décembre 2017

Partager :