Alimentation  |  25 avril 2017

Partager :

Focus sur les laits végétaux et comment les consommer !

Les laits végétaux ont le vent en poupe ! Que ce soit l’intolérance au lactose, un régime végan ou simplement la curiosité qui vous pousse vers eux, ces substituts au lait de vache ne manquent pas d’avantages. A. Vogel vous en révèle plus sur ces boissons étonnantes aux qualités variées.

Les « laits végétaux » sont fabriqués à partir d’eau et de graines ou de fruits réduits en purée (crus ou cuits) avant d’être tamisés pour obtenir une boisson ayant l’aspect du lait d’origine animale. S’il serait donc techniquement plus juste de parler de boissons végétales, les laits végétaux sont de plus en plus consommés comme substituts au lait de vache. Il faut dire que leurs qualités sont nombreuses, même s’il vaut mieux en savoir d’avantage pour bien en profiter.

Des propriétés diététiques bien particulières

Certains laits végétaux sont consommés depuis des millénaires en Asie, comme le lait de coco ou encore le lait de riz. En occident, l’engouement pour ces boissons n’a commencé que très récemment, parce qu’elles remplissent plusieurs critères diététiques. En effet tous les laits végétaux sont exempts de lactose (le sucre contenu dans le lait) et de caséine (la principale protéine présente dans le lait), ce qui les rend plus digestes. De même, aucun d’entre eux ne comporte de cholestérol.

En revanche les points communs s’arrêtent là puisque leurs teneurs en sucre, en protéines, en vitamines ou encore en oligo-éléments varient selon la plante utilisée. On notera d’ailleurs qu’aucun de ces laits n’approche naturellement de près ou de loin la teneur en calcium du lait de vache. Il faut donc prendre garde à connaître chacun de ces laits dans le détail pour savoir comment les consommer.

Quelques précautions d’emploi

De nombreuses précautions s’imposent également lorsque l’on veut consommer ces laits végétaux. La première est de ne pas faire entrer ces laits dans la composition des biberons pour bébé : tout comme le lait de vache ils sont à proscrire avant un an. Il est d’ailleurs recommandé d’éviter d’en faire consommer à des enfants de moins de trois ans. Enfin ces laits sont souvent issus de plantes qui sont des allergènes potentiels. Prudence donc.

Cette prudence doit également s’appliquer au moment d’acheter vos laits végétaux. En effet, de nombreux laits végétaux proposés dans le commerce sont aromatisés, enrichis en additifs et en sucres, ce qui les rend nettement moins sains. Pas d’inquiétude en revanche quant à ceux enrichis en calcium, pour peu que celui-ci soit d’origine végétale : il est ainsi plus facilement assimilable par l’organisme que celui d’origine animale. Passons maintenant à une revue en détail des principaux laits végétaux.

Le lait de soja

Sans doute le plus célèbre des laits végétaux, le lait de soja combine d’importantes qualités. D’un point de vue diététique d’abord il est le seul lait végétal dont la teneur en protéines atteint celle du lait de vache. Sa haute teneur en phytœstrogènes le rend également intéressant pour stabiliser les hormones féminines au moment de la ménopause.

En cuisine le lait de soja a un goût neutre, voire imperceptible, ce qui s’avère être un avantage : il s’accommode aussi bien dans les préparations salées que sucrées en toute discrétion. Ce qui s’accorde d’autant mieux avec sa capacité à se comporter comme le lait de vache dans presque toutes les préparations. Idéal pour les sauces, soupes, pâtisseries et crêpes.

Le lait de riz

Le lait de riz, à ne pas confondre avec l’eau de riz, a pour principale qualité d’être particulièrement digeste. Il aide ainsi à réguler le transit. Il est également plus pauvre en calories que la plupart des autres laits végétaux tout en contribuant à donner la sensation de satiété.

Avec son goût très doux et naturellement sucré sans aucun additif, le lait de riz peut aisément se boire tel quel. Il pourra également venir agrémenter une sauce ou une soupe, mais on évitera son usage dans les pâtisseries ou les crêpes, qui risquent d’être friables à cause de lui.

Le lait d’amande

Ne s’étant démocratisé que récemment, le lait d’amande mérite amplement son succès. Sa richesse en fibres, en fer, en magnésium et en vitamine E en font un excellent cocktail pour avoir une bonne digestion et éloigner anémies et coups de blues, le fer combattant l’anémie et le magnésium entretenant le moral !

Le lait d’amande possède le goût doux du fruit oléagineux dont il est issu. Ce qui lui permet de parfumer les gâteaux, les crêpes ou encore les cookies, auxquels sa consistance est d’ailleurs bien adaptée. Sans oublier qu’on peut également le boire au naturel !

Le lait de noisette

Le lait de noisette possède des caractéristiques proches de celles du lait d’amande. Il est riche en minéraux, notamment en magnésium et en fer. Il est également très riche en acides gras mono-insaturés bénéfiques. Il présente également le bénéfice d’être particulièrement digeste.

Coté utilisation le parfum très marqué et très agréable du lait de noisette le rend idéal pour une consommation directe. Il peut également faire une excellente base pour un chocolat chaud ou pour parfumer de manière inimitable une bonne pâtisserie maison !

Le lait de châtaigne

Nous avons déjà chanté les louanges des châtaignes, entières ou sous forme de farine alternative, mais nous pouvons aussi célébrer leur lait ! Le lait de châtaigne est riche en minéraux et en oligo-éléments et favorise la digestion. En revanche il est beaucoup plus sucré que les autres laits végétaux et même plus sucré que le lait de vache.

S’il est à consommer avec modération en raison de sa teneur en sucre, le lait de châtaigne en tire un goût particulièrement appréciable qui parfume à merveille les préparations sucrées. Il faudra tout de même veiller à ce que ses proportions restent raisonnables.

Le lait de Coco

Le lait de coco a une forte teneur en fibres, en antioxydants et en fer. En revanche le fait qu’il soit particulièrement riche en acides gras saturés en fait un aliment dont la consommation ne doit pas être trop fréquente.

Avec son goût marqué et sa texture épaisse, le lait de coco entre dans la composition de nombreux plats exotiques savoureux, aussi bien salés que sucrés. Il peut également agrémenter de délicieux smoothies de manière tout à fait adaptée.

Le lait d’avoine

Allié de choix dans la lutte contre le cholestérol, le lait d’avoine contient du bêta-glucane qui aide à réguler le taux de glycémie. Il est riche en fibres et en glucides complexes, ce qui le rend excellent pour l’équilibre du métabolisme et du transit. Ses minéraux et sa belle teneur naturelle en calcium en font également l’un des laits végétaux les plus intéressant d’un point de vue diététique.

De tous les laits végétaux, le lait d’avoine est sans doute celui dont le goût se rapproche le plus de celui du lait de vache. Ce qui le rend idéal pour accompagner le traditionnel bol de céréales du matin par exemple, ou même pour être pris tout seul lors d’une petite collation ! Il se prête également bien à une utilisation pour agrémenter sauces et soupes.

Vous l’avez remarqué, les laits végétaux sont nombreux, et les options qu’ils offrent le sont tout autant ! Vous pouvez les consommer au naturel ou les accommoder dans de nombreuses recettes saines, dans des smoothies délicieux et les mélanger à du petit lait bio pour favoriser la digestion ou à des jus de fruits et de légumes bio. De quoi avoir un régime diversifié, sain et délicieux !

Enregistrer


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  boisson lait lait végétal


Alimentation  |  25 avril 2017

Partager :