Alimentation  |  10 septembre 2014

Partager :

La vitamine C, célèbre mais sous-estimée

La vitamine C, célèbre mais sous-estimée

C’est la plus célèbre des vitamines et pourtant, nous n’en consommons pas assez : la vitamine C. De nombreux diététiciens et naturopathes l’affirment : nous manquons quasi tous de cette vitamine essentielle, aux multiples bienfaits. Quels sont-ils ? Quels sont les signes d’une carence en vitamine C ? Faisons le point.

 

Les bienfaits sous-estimés de la vitamine C

  • L’acide ascorbique, le nom scientifique de la vitamine C, participe à la formation et à la réparation du collagène des os, des cartilages, des ligaments et des petits vaisseaux sanguins. Elle contribue à la bonne santé de nos os et de notre peau.
  • En jouant un rôle important dans l’immunité, la vitamine C nous aide à résister aux infections. Mais elle agit aussi positivement sur la transmission de l’influx nerveux, améliorant ainsi notre concentration.
  • Anti-oxydante, elle intervient dans la lutte contre les radicaux libres et joue un rôle préventif contre la cataracte. Elle aide aussi les personnes allergiques dans leur combat contre l’asthme et les rhumes.
  • La vitamine C favorise l’élimination des métaux lourds (plomb, mercure,…) en les transformant en sels solubles.

Vitamine C : quel apport journalier ?

Si vous fumez, prenez la pilule, vous rétablissez d’une grippe ou êtes stressé, vous manquez certainement de vitamine C. L’apport journalier recommandé est de 110 mg par jour. Cependant, ce chiffre ne tiendrait pas compte de nos conditions de vie de plus en plus stressantes. D’autres sources affirment que la dose nécessaire serait de 400 à 600 mg par jour.

Les femmes enceintes ou allaitantes, les fumeurs et les personnes âgées ont des besoins accrus en vitamine C.

Les signes qui doivent vous faire envisager une carence en vitamine C

  • Des changements d’humeur
  • Des ecchymoses fréquentes
  • Une sècheresse de la peau inhabituelle
  • La fatigue (somnolence, essoufflement à l’effort)
  • Un manque d’appétit
  • Une sensibilité accrue aux infections
  • Des douleurs chroniques dans les articulations et les muscles
  • Le saignement des gencives

Où trouver la vitamine C ?

La vitamine C se trouve uniquement dans les fruits et légumes, surtout les plus colorés. Mieux vaut les consommer rapidement après l’achat (ce qui coïncidera avec la cueillette s’il s’agit d’un fruit ou légume local et de saison) et de préférence crus. La vitamine C est sensible et résiste peu à l’air, la lumière et la chaleur. N’hésitez pas à consommer acérola, cassis, kiwi, poivron, brocoli, chou rouge, poivron persil, ciboulette, citron …

Recommandé: les compléments alimentaires

Une alimentation riche en fruits et légumes n’est pas toujours suffisante, surtout si vous souffrez de carence. Si vous êtes sujet aux maux de tête ou aux brûlures d’estomac, privilégiez les compléments alimentaires naturels à base d’acérola, car ils sont mieux assimilés par l’organisme.

Il y a vitamine C et vitamine C !

Toutes les vitamines C ne sont pas comparables. Si nous arrivons aujourd’hui à synthétiser de la vitamine C, elle n’est pas absolument identique à la vitamine C naturelle.

La vesrion synthétique se présente sous deux formes chimiques différentes, que notre organisme est tout à fait capable de reconnaître, car une des deux formes est immédiatement éliminée !

Alors privilégiez la version naturelle efficace à 100% pour votre corps.


Écrit par Marie Hueber

Tags :  acide ascorbique carence de vitamine c carence en vitamine C carence vitamine c symptomes carences vitaminiques manque de vitamine C vitamine c


Alimentation  |  10 septembre 2014

Partager :