Alimentation  |  27 mai 2015

Partager :

Les herbes aromatiques en cuisine : astuces une culture en intérieur

herbes aromatiques

Vous avez envie de connaître toute l’année le plaisir d’agrémenter vos plats d’herbes aromatiques fraîches pour les relever et les parfumer agréablement ? Utiliser des aromates dans la cuisine relève vos préparations, car ils dégagent des essences parfumées et libèrent des saveurs exquises. Si vous ne disposez pas d’un jardin pour cultiver vos propres herbes aromatiques, il existe heureusement des solutions simples pour les faire pousser en intérieur.

Herbes aromatiques fraîches à cultiver en intérieur

Il n’est pas possible de cultiver toutes les herbes aromatiques en intérieur, mais celles qui sont les plus utilisées en cuisine se prêtent sans problème à une culture en intérieur. Voici quelques possibilités :

  • Basilic
  • Ciboulette
  • Persil
  • Aneth
  • Coriandre
  • Menthe
  • Romarin
  • Thym
  • Sauge
  • Laurier

Où et comment cultiver ses herbes aromatiques?

Voici quelques bons gestes dont il faut tenir compte pour que vos herbes aromatiques aient toutes leurs chances de pousser de manière optimale :

Lumière du jour : les herbes aromatiques doivent recevoir en moyenne entre 6 et 8 heures de lumière par jour. Elles doivent se trouver dans un endroit aéré et généralement ne pas être exposées en plein soleil. Renseignez-vous au préalable sur les besoins spécifiques de chaque herbe aromatique. Certaines nécessitent une exposition en plein soleil, tandis que d’autres ont besoin d’ombre.

Contenant adapté : la taille des pots que vous choisissez pour vos herbes aromatiques est importante. Celles-ci doivent avoir suffisamment d’espace dans leur contenant pour développer des racines solides. Optez pour des pots en terre cuite ou en plastique avec trou pour drainer. Vous pouvez vous-même choisir n’importe quel contenant pour en réaliser un pot, comme des boîtes de conserve.

Terreau adapté : vous pouvez utiliser du terreau universel ou du terreau spécial pour les plantes aromatiques.

Arrosage : arrosez modérément vos herbes pour garder une terre humide. Vous pouvez le faire dès que la terre est sèche, de préférence le matin ou le soir. En été, arrosez les herbes aromatiques quotidiennement.

Rempotage : changez une fois par an vos plantes de pots pour permettre un meilleur développement des racines. Si celles-ci sont blanches, c’est une indication qu’elles sont saines. Si ce n’est pas le cas, optez pour un pot plus grand.

Comment récolter et conserver des herbes aromatiques

Lors de la récolte, évitez de couper les herbes aromatiques à leur base. Vous risquez effectivement de freiner la repousse si vous coupez trop court. Une fois les herbes récoltées, vous pouvez choisir parmi divers modes de conservation :

Réfrigération : coupez quelques tiges et placez-les dans un verre d’eau au réfrigérateur, où vous pouvez conserver vos herbes aromatiques jusqu’à cinq jours.

Congélation : hachez les feuilles et mettez-les dans sac en plastique hermétique ou dans un bocal en verre. Vous pouvez les conserver jusqu’à six mois au congélateur. Ce mode de conservation permet de préserver les saveurs des herbes aromatiques.

Séchage : les herbes aromatiques peuvent être séchées à l’air ou au four. Vous pouvez ainsi les conserver un an, mais sachez cependant que le séchage altère leurs saveurs. Pour les sécher à l’air, fabriquez de petits bouquets que vous entourez d’une ficelle et suspendez-les pour les tiges. Une fois séchées à l’air ou au four, rassemblez les feuilles dans un pot hermétique.


Écrit par Marie Hueber

Tags :  herbe herbe aromatique herbes herbes aromatiques herbes aromatiques en cuisine herbes fraiches planter des herbes aromatiques planter herbes aromatiques


Alimentation  |  27 mai 2015

Partager :