30 janvier 2017

Partager :

Sabal – Palmier Nain – Serenoa repens

  • Aide à limiter l’hypertrophie bénigne de la prostate
  • Soutient les fonctions reproductrices chez l’homme

Histoire du Palmier nain

Son usage remonte aux peuplades indigènes d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, qui attribuaient des propriétés diurétiques, fortifiantes et calmantes aux fruits de la plante.

Le nom de ‘sabal’ correspond à l’ancienne nomenclature botanique. Il s’agit probablement de l’ancienne désignation de cette plante en Amérique du Sud. ‘Serrulata’ signifie en latin ‘petite scie’, étant donné la forme dentelée des feuilles de la plante. On lui a ensuite attribué le nom de Serenoa, en hommage au célèbre botaniste américain, Sereno Watson. La variété est qualifiée de ‘repens’, qui signifie ‘rampant’.

Caractéristiques botaniques du Palmier nain

Le Palmier nain, au tronc court, pousse à partir d’un rhizome rampant. Les tiges des feuilles sont dentelées et longues d’un mètre à un mètre et demi. Elles portent des feuilles en éventail, composées de 18 à 24 segments aux pointes acérées. À l’aisselle des feuilles se forment de courtes inflorescences paniculées, très velues, qui produisent des baies monospermes de la taille d’une olive, de couleur pourpre foncé ou noire, au goût d’abord sucré, puis très fort et piquant.

Habitat

Le Palmier nain pousse dans les régions côtières des états du sud de l’Amérique du Nord (surtout en Caroline du Nord et en Floride), jusqu’à l’Amérique centrale.


30 janvier 2017

Partager :