Immunité

Partager :

Enrouement : des remèdes maison doux et efficaces

Soudain, articuler devient pénible, la gorge est encombrée, avaler devient douloureux : l’enrouement fait partie des premiers symptômes de la grippe et des refroidissements. Les éléments déclencheurs, généralement des virus, s’attaquent aux muqueuses du nez, du pharynx et de la gorge. Conséquence : les tissus protecteurs gonflent. Si l’enrouement est dû à un refroidissement, inutile de se faire du souci. S’il persiste au-delà de deux ou trois semaines, ou s’il surgit alors que vous êtes par ailleurs en parfaite santé, n’hésitez pas à consulter un médecin.

 

Comment travaillent les cordes vocales ?

On comprend le phénomène de l’enrouement en observant ce qui se passe dans le larynx. Cet organe se situe à l’extrémité supérieure de la trachée. C’est là que notre voix, ou plus exactement des sons, sont produits. Le larynx se compose de cartilages et de muscles, il est protégé par une fine muqueuse. Les cordes vocales se trouvent en son centre, elles ont pour mission de faire fonctionner la voix. Les bords libres internes des plis vocaux constituent les cordes vocales. Les muscles et les articulations les mettent en mouvement. Pendant la respiration, les cordes vocales se relâchent, l’air peut entrer et sortir sans entrave à travers un segment du larynx que l’on appelle la glotte. Lorsqu’on parle, la glotte se ferme. L’air qui sort des poumons est comprimé par la glotte.

Comment survient l’enrouement ?

Si la muqueuse sensible du larynx gonfle suite à une irritation ou une infection, la fermeture de la glotte ne se fera pas correctement : des sons rauques vont apparaître. Il arrive qu’aucun son ne sorte et qu’on soit contraint de chuchoter. Les moindres changements affectant les cordes vocales se remarquent, elles ne vibrent plus comme d’habitude. Conséquence : la voix est éraillée. Les raisons peuvent être multiples.

Enrouement dû à la grippe ou à un refroidissement

Toux, rhume, mal de gorge, extinction de voix : ce sont les signes typiques des maladies de l’hiver. Les microbes affluent dans tout le corps, l’infection fait gonfler les muqueuses, y compris les cordes vocales.

Chez les enfants âgés de un à cinq ans, les virus peuvent entraîner une inflammation du larynx, que l’on appelle laryngo-trachéo-bronchite (ou croup). Les principaux symptômes se manifestent par une toux sifflante et unenrouement marqué.

Quels remèdes maison pour soulager l’enrouement ?

 

Une décoction de plantain sera également bénéfique.

D’une manière générale, il est préférable de préserver sa voix. En effet, chaque mot envoie de l’air sur les zones sensibles du larynx, et accroît l’irritation. Le chuchotement doit également être évité, car il sollicite inutilement les cordes vocales. Il est important de boire beaucoup, jusqu’à deux litres à deux litres et demi par jour. Les infusions de sauge ou de primevère sont recommandées, elles ont un effet apaisant sur les muqueuses, à noter que la sauge a également une action anti-inflammatoire.

Une décoction de plantain sera également bénéfique. Plongez les feuilles de plantes séchées dans un peu d’eau bouillante, puis laissez-les infuser pendant une demi-heure. Vous pouvez préparer la décoction avec un peu de miel ou de sucre. Pour une saveur plus délicate, ajoutez une ou deux branches de thym. La tisane de plantain bue bien chaude agit également contre les refroidissements. Autre remède bien connu qui a fait ses preuves : mélangez du miel dans du lait chaud. Alfred Vogel recommandait de consommer des baies de sorbier (sorbier des oiseaux) pour apaiser l’enrouement. Vous pouvez éventuellement mâcher les baies séchées.

Les spécialistes recommandent des inhalations à l’aide d’un appareil (inhalateur), car cette méthode se révèle plus efficace que la vapeur d’eau chaude. Les bonbons piquants au menthol ou à l’eucalyptus sont en revanche déconseillés. Le café et les jus de fruit sont également à éviter. La nourriture ne devra pas être trop épicée, pas trop chaude ni trop froide.

Les baies de sorbier (sorbier des oiseaux).

Écrit par Aline Verner

Tags :  enrouement extinction de voix grippe immunité maux de gorge refroidissements


Immunité

Partager :