Immunité  |  25 octobre 2017

Partager :

Comment avoir une bonne respiration même en hiver

L’automne est là et l’hiver arrive déjà, ce qui signifie que les infections des voies respiratoires vont se multiplier. Alors pour avoir une bonne respiration et la garder, il faut commencer dès maintenant à adopter les bons réflexes ! A. Vogel vous donne son guide pour avoir une bonne respiration et ainsi rester en pleine forme en fin d’année.

Pourquoi est-ce que les voies respiratoires sont fragiles ?

Les voies respiratoires sont l’ensemble des conduits par lesquels l’air transite durant notre respiration. Ce dernier passe d’abord par les voies respiratoires hautes (le nez, la bouche, le larynx, le pharynx et la gorge) avant d’atteindre les voies respiratoires basses (trachée, bronches, poumons) et d’emprunter le même chemin en sens inverse pour ressortir.

Ce flux et reflux constant fait que ces organes sont exposés à de multiples germes et corps étrangers. Heureusement, ils disposent de muqueuses qui constituent une barrière de protection efficace dans la majorité des cas. Cependant ces barrières peuvent être fragilisées et moins efficaces en cas de pollution de l’air ou d’écarts de température, comme c’est particulièrement le cas en hiver, ouvrant ainsi la voie aux infections respiratoires…

Comment protéger son appareil respiratoire quand il fait froid ?

L’hiver est donc le moment de tous les dangers pour les voies respiratoires (si l’on laisse de coté la période des clim’ à fond en été !) et il faut adopter les bons réflexes pour les protéger. Voici les méthodes à adopter :

  • avoir les bons réflexes respiratoires : la première chose à faire en hiver, notamment si l’on fait du sport par temps froid, est d’inspirer par le nez et d’expirer par la bouche. De cette manière l’air a un peu de temps pour se réchauffer avant d’atteindre les poumons et ne reste pas trop longtemps dans les voies hautes.
  • protéger son cou : c’est au niveau du cou que tout se joue, car c’est là que se trouve la majorité des barrières que nous évoquions plus haut. Il faut donc le protéger dès que les températures baissent, et pour cela l’écharpe doit obligatoirement faire partie de votre garde-robe d’hiver !
  • avoir les bons gestes d’hygiène : assurez-vous que vous et votre entourage mettiez la main (ou mieux, le coude) devant votre bouche en cas de quintes de toux ou d’éternuements, et lavez-vous les mains immédiatement après. Vous évitez ainsi d’augmenter la transmission de germes par le biais de microgouttelettes expulsées dans l’air.
  • Se moucher régulièrement : vous devez absolument vous moucher dès que vous avez le nez un peu pris. Celui-ci doit être dégagé pour permettre une respiration correcte mais pour éviter de servir de foyer de développement aux mauvais germes en tous genres.

Appliquer ces quatre méthodes devrait facilement vous éviter un certain nombre de nez bouchés et de gorges irritées !

Quels soutiens naturels avoir en cas d’infections respiratoires ?

Si malgré tout une infection se présente, il faut avoir recours aux bonnes aides naturelles pour préserver une bonne respiration. Voici les plantes à utiliser :

  • l’Echinacea : l’échinacée pourpre est connue pour sa capacité à booster le système immunitaire. Il existe plusieurs moyens d’en profiter pour défendre et soulager les voies respiratoires, notamment en comprimés Echinaforce Forte et en Spray Maux de Gorge.
  • Le Sureau : la baie de sureau est connue pour être une bonne aide naturelle en cas d’infections. En cas de gorge irritée ayez donc recours au jus de sureau et à l’Echinaforce Hot Drink, qui allie sureau et échinacée.
  • Le Thym : le thym est célèbre pour ses capacités à soulager les voies respiratoires, en tisane, en inhalation ou en teinture-mère. L’EPF® Thym est donc un autre allié idéal en cas de voies respiratoires irritées.
  • L’eucalyptus : l’eucalyptus présente des vertus très intéressantes pour le système respiratoire, notamment pour le décongestionner et l’apaiser, en inhalation ou en huile essentielle. C’est justement cette huile que l’on retrouve dans le Spray Nasal A. Vogel, pour limiter le nez bouché et le nez qui coule.
  • Les bourgeons de sapin : si vous avez la gorge qui gratte et des quintes de toux à répétition, les bourgeons de sapin sont une bonne solution. Le sirop santasapina aux bourgeons de sapin, sans alcool, est donc une délicieuse solution pour lutter contre une infection respiratoire !

Vous voilà prêt à parer à toute éventualité concernant vos voies respiratoires pour cet automne et cet hiver !


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  infection des voies respiratoires respiration voies respiratoires


Immunité  |  25 octobre 2017

Partager :