Alimentation  |  12 avril 2017

Partager :

5 aliments lacto-fermentés bourrés de bénéfices santé

La lacto-fermentation permet de préserver les aliments de manière économique et écologique. Mais cette fermentation les enrichit également d’un point de vue nutritif et gustatif ! Revenez avec nous sur cette pratique ancienne et méconnue, porteuse de multiples bienfaits !

La fermentation lactique est une méthode de conservation des aliments utilisée depuis des millénaires. Elle met en jeu des bactéries lactiques qui, contrairement à ce que leur appellation pourrait laisser entendre, ne sont pas forcément liées au lait ou au lactose. De même, la lacto-fermentation n’a rien de dangereux et ne dégrade pas la qualité gustative et nutritive des aliments, bien au contraire.

Les bactéries lactiques se mettent à l’œuvre sur les aliments lorsqu’ils se retrouvent dans un milieu privé de dioxygène (O2). En l’absence de ce gaz, les organismes unicellulaires vont consommer les glucides présents dans les aliments pour les transformer en acides lactiques. Ces mêmes acides lactiques vont ensuite éradiquer les autres types de bactéries présentes.

Ce processus donne aux aliments un goût aigre bien spécifique et les préserve de la moisissure et de la pourriture sans le moindre conservateur additionnel ! De plus, cette activité bactérienne produit des nutriments très intéressants, notamment des enzymes, de la vitamine A, certaines vitamines B comme la vitamine B12, de la vitamine C, du potassium, du calcium et du magnésium. Le tout se double enfin d’un effet pro-biotique excellent pour la flore intestinale.

Bref, les aliments lacto-fermentés sont des concentrés de bienfaits qui peuvent se conserver particulièrement longtemps. De nombreux fruits et légumes peuvent se conserver par fermentation lactique, entiers ou sous forme de jus par exemple. C’est également ce procédé qui est à l’œuvre dans les yaourts traditionnels ou encore le petit lait. Voici 5 aliments lacto-fermentés qui vous feront profiter de leurs saines richesses.

La choucroute

La choucroute est consommée dans de nombreux pays, et en France on la retrouve plus traditionnellement en Alsace. Elle est composée de chou coupé en fines lamelles lacto-fermentées avec du sel. La choucroute est typiquement très digeste et très riche en vitamine C. Vous pouvez donc la consommer sans culpabilité telle quelle ou sous forme de jus de choucroute bio pour profiter de ses apports nutritifs.

La pâte miso

La pâte miso est un aliment traditionnel japonais produit à partir de riz ou d’orge et de soja lacto-fermentés. Son goût très prononcé et particulièrement salé en fait une base idéale pour toutes sortes de sauces et de soupes, notamment la soupe miso. Elle comporte les éléments issus des bactéries lactiques, auxquels s’ajoutent en grandes quantités les protéines et les phytœstrogènes propres au soja.

Le pain au levain naturel

Le pain au levain a longtemps été le seul pain qui levait. Sa pâte, constituée d’eau et de farine laissée à fermenter, profite du dioxyde de carbone rejeté par les bactéries lactiques pour gonfler à la cuisson. Et c’est aux acides lactiques produits par ces dernières que le pain au levain doit son goût acidulé si particulier. Pour en profiter encore plus sainement, optez pour un pain cuisiné à partir de farine complète bio, pour profiter de ses fibres.

Les yaourts

Le bon vieux yaourt traditionnel, réalisé seulement à partir de lait fermenté, est probablement le plus célèbre des aliments lacto-fermentés. Ses qualités, lorsqu’il est nature, sont d’ailleurs excellentes : faible apport calorique, pauvreté en sel et en matières grasses, richesse en calcium, en phosphore, en potassium, en vitamines et en protéines… Notez cependant que dès qu’il est aromatisé sa composition varie, et sa teneur en lipides (graisses) et en glucides (sucres) aura tendance à augmenter.

Le petit lait

Traditionnellement, le petit lait est le liquide issu de la coagulation du lait, notamment lors de la fabrication du fromage. Composé essentiellement d’eau, de protéines et d’acide lactique, le petit lait est un allié de la digestion et de la flore intestinale. Nous vous recommandons d’en profiter sous une forme riche en acide lactique L+, nature ou aromatisée aux fruits. Vous pouvez notamment l’incorporer à de nombreuses préparations pour profiter de ses nutriments.

Vous avez pu le voir, les aliments facto-fermentés s’ajoutent facilement au menu sans même y penser ! Ce qui permet de profiter de leur goût unique et de toutes les qualités qui en font les alliés naturels de notre flore intestinale !


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  acide lactique aliments lacto-fermentées fermentation lactique


Alimentation  |  12 avril 2017

Partager :