Lifestyle  |  08 mars 2017

Partager :

Toutes les caractéristiques étonnantes de l’algue marine kelp

Le kelp est une algue étonnante et exceptionnelle à plus d’un titre. Elle constitue quelques uns des écosystèmes les plus riches de la planète et complète notre alimentation de bien des manières. Apprenez-en plus sur cet organisme hors du commun.

Le kelp dans la nature

Le kelp est une algue marine appartenant à la classe des algues brunes. On estime que les algues brunes sont apparues il y a environ 150 millions d’années et que les premières espèces de kelp se sont développées il y a au moins 5 millions d’années.

Correspondant en fait à plusieurs espèces, les algues que nous appelons kelp poussent dans les zones tempérées et peu profondes de la majorité des océans du globe. Là, elles constituent de denses forêts sous-marines. Certaines, comme le kelp géant (nom scientifique Macrocystis pyrifera), peuvent atteindre une taille comprise entre 45 et 60 mètres de long, pour une croissance de 50 centimètres par jour !

Les forêts de kelp comptent parmi les écosystèmes les plus dynamiques de la planète : leur richesse et leur complexité peuvent être comparées à celle d’une forêt tropicale. Depuis leurs attaches sur le substrat rocheux du fond de l’océan jusqu’à leurs feuilles faisant office de canopée au niveau de la surface, leurs frondaisons abritent de nombreux organismes.

Les invertébrés comme les oursins, les limaces de mer, les étoiles de mer ou encore divers crustacés y trouvent refuge et peuvent s’y nourrir. C’est également le cas d’une grande variété de poissons qui y résident de manière permanente. Ces forêts de kelp accueillent également, de manière plus sporadique, des prédateurs importants comme la loutre de mer, divers pinnipèdes comme des otaries et mêmes des cétacés comme des dauphins ou des orques.

Le kelp et l’homme

Les preuves archéologiques montrent que des êtres humains ont puisé de la nourriture dans les forêts de kelp il y a au moins dix mille ans en Afrique du Sud. Immenses réservoirs biologiques, ces écosystèmes ont ainsi été une manne quasi-inépuisable de ressources marines pour des populations entières, notamment dans le nord de l’Europe ou à l’extrême sud de l’Amérique du Sud.

Cependant, la pêche industrielle, à partir du XIXème et du XXème siècle, pratiquée en bordure et au sein même de ces écosystèmes, les a énormément diminués. A cette pression s’est ajoutée l’exploitation industrielle des algues elles-mêmes. Ces dernières ont en effet été récoltées pour en extraire, après combustion, du carbonate de sodium, utilisé dans l’industrie sidérurgique et la fabrication du savon.

La dégradation alarmante de ces écosystèmes a heureusement fait l’objet d’une prise de conscience grandissante durant la seconde moitié du XXème siècle. C’est ainsi que de plus en plus de forêts de kelp ont fait l’objet de programmes d’études et de conservation, notamment sur la côte californienne où elles sont particulièrement nombreuses et riches.

Les bienfaits du kelp pour la santé

Outre sont apport unique pour la vie d’une multitude de créatures marines, le kelp est aussi capable d’apporter beaucoup aux êtres humains en terme de nutrition. Notamment parce qu’en premier lieu, comme de nombreuses algues d’ailleurs, le kelp est riche en iode et que l’iode est indispensable à la santé de notre organisme.

En effet, l’iode est essentiel au bon fonctionnement de la thyroïde et au bon développement durant la croissance. Une carence en iode peut provoquer l’apparition d’un goître et des retards du développement physique et mental. En général, l’iode nous est fourni par le fameux sel iodé, du sel marin auquel est ajouté artificiellement de l’iode de synthèse.

Pour de l’iode naturel, il faut se tourner vers les produits de la mer, et notamment les algues comme notre fameuse algue kelp. C’est d’ailleurs le kelp géant qui est de plus en plus récolté, de manière responsable, afin d’être utilisé comme complément alimentaire ou pour entrer dans la composition de préparations comme le sel Herbamare® ou le condiment Kelpamare®. De quoi profiter, nous aussi, des bienfaits de cette algue.


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  algue marine alimentation iode kelp


Lifestyle  |  08 mars 2017

Partager :