Lifestyle  |  23 janvier 2017

Partager :

Aérer chez soi pour être en bonne santé

Il est essentiel de bien aérer chez soi. En effet, l’air en intérieur est fortement pollué, et même plus que l’air extérieur selon les spécialistes ! Bien aérer chez soi est donc une habitude primordiale pour bien prendre soin de sa santé, de son bien-être et de son espace de vie.

S’assurer que l’air de son logement et de son lieu de travail est bien renouvelé est absolument essentiel. On a tendance à l’ignorer, mais l’air en intérieur a tendance à être plus pollué que l’air extérieur, notamment à cause des gaz produits par les appareils ménagers ou dégagés par les meubles, même en infimes quantités, les produits nettoyants et les poussières de toutes sortes.

A cela s’ajoute l’humidité dans l’air qui, si elle n’est pas nocive en soi, peut faire la lie des bactéries, virus, champignons et autres moisissures. Ce qui est d’autant plus insidieux que la majorité de ces hôtes non-sollicités sont généralement invisibles avant d’atteindre un stade critique. Il ne faut donc pas attendre l’apparition de moisissures visibles avant de prendre l’affaire au sérieux.

Heureusement la solution principale à tous ces problèmes reste relativement simple : aérer chez soi. L’idéal est d’aérer au moins un quart d’heure par jour, en deux sessions distinctes, matin et soir, si possible à des heures ou la pollution extérieure est à son minimum (tôt le matin et en fin de soirée). Il est important de renouveler l’air de son intérieur et ainsi de chasser l’air chargé qui l’encombre.

Il faut souscrire à cet usage même en hiver, et contrairement à une idée largement répandue le fait d’aérer en hiver pourrait même aider à faire des économies d’énergies. Ainsi en aérant les fenêtres grandes ouvertes sur de courtes durées on chasse l’air humide pour le remplacer par de l’air sec, plus facile à chauffer, alors qu’en laissant les fenêtres entrebâillées, le renouvellement se fait plus lentement, et les murs eux-mêmes vont avoir le temps de refroidir, augmentant la facture de chauffage.

Il bien sûr également faut s’assurer que les systèmes d’aérations, types grilles d’aération, ventilateurs, aérateurs et autres sont en bon état de marche et ne soient pas obstrués. Pour des raisons évidentes, on dédiera d’ailleurs un soin et un entretien particulier à ceux de la cuisine et de la salle de bain. Enfin, a titre préventif, on essaiera au maximum de choisir des matériaux de construction et d’ameublement non-toxiques, le même conseil s’appliquant également aux produits d’entretien.


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  aération respiration santé


Lifestyle  |  23 janvier 2017

Partager :