Prostate  |  26 mars 2018

Partager :

Comment adapter son mode de vie en cas d’augmentation de la prostate ?

Prostate

L’augmentation de la taille de la prostate modifie forcément les habitudes des hommes qui la développe. Qu’il s’agisse de limiter ses effets ou de composer avec ces derniers, des solutions simples existent. A. Vogel vous donne tous ses conseils pour y parvenir avec succès !

Quelques astuces simplissimes pour contrer les symptômes de base

Vous savez sans doute que les symptômes de base de l’augmentation de la taille de la prostate sont essentiellement de nature urinaire et consistent principalement en un besoin plus fréquent d’uriner, de jour comme de nuit, et en petites quantités.

Quelques réflexes très simples permettent de limiter ces effets :

  • ne pas boire avant une sortie, un long voyage ou avant la nuit
  • toujours aller aux toilettes avant d’aller dormir ou de prendre la voiture
  • éviter de rester en position assise sur des périodes trop longues

De cette manière vous pouvez réduire votre besoin d’aller aux toilettes, surtout aux mauvais moments.

Adapter son régime alimentaire pour limiter les troubles

Au-delà de ces mesures simples et rapides, on peut également adapter son alimentation pour contrer et limiter l’augmentation de la taille de la prostate. On adoptera les habitudes suivantes :

  • Ne plus trop boire d’alcool : l’alcool, et plus particulièrement le champagne et la bière, nous pousse à uriner régulièrement et a un impact négatif sur la prostate. À éviter donc.
  • Éviter les boissons caféinées : le café, mais aussi le thé, auraient également un impact négatif sur le système urinaire et prostatique, tout en nous faisant aller d’avantage aux toilettes. Il faut donc chercher à limiter sa consommation.
  • Limiter les aliments diurétiques : certains aliments ont des propriétés diurétiques, c’est à dire qu’ils stimulent l’élimination urinaire. C’est notamment le cas de la pastèque, des asperges, du vinaigre de cidre, du persil ou encore du citron.
  • Se concentrer sur une alimentation saine et naturelle : les graisses industrielles et les farines raffinées ont un effet néfaste sur l’organisme, perturbent ses processus d’élimination et ont un impact négatif sur tous les organes, et notamment la prostate.

Adapter votre régime alimentaire vous permettra de limiter les symptômes de l’adénome prostatique mais aussi de juguler son évolution.

Réguler son activité physique

L’activité physique a un impact particulièrement bénéfique sur le fonctionnement de l’organisme, et par la même occasion sur la prostate. Il semble en effet que la pratique régulière d’un sport favorise le bon fonctionnement de la prostate, en plus de soutenir la santé de l’organisme en général.

Bouger, même modérément mais surtout de manière régulière, aide à maintenir un corps en pleine santé, et à limiter l’évolution de la prostate. En effet, les études semblent suggérer que l’HBP est plus présente chez les hommes sédentaires et souffrant d’embonpoint, deux choses que le sport permet de limiter !

Adopter des suppléments alimentaires naturels

Enfin il est possible de lutter contre l’augmentation de la taille de la prostate à l’aide de compléments alimentaires naturels. En effet certaines plantes permettent de limiter l’évolution du volume de la prostate et de soutenir la santé du système urinaire chez l’homme.

C’est notamment le cas du palmier nain (nom latin Sabal serrulata), dont les baies sont connues pour aider contre les troubles de la miction. On en retrouve l’extrait dans les capsules de Prostasan® de A. Vogel, réalisées à partir de plantes cultivées de manière saine et responsable.


Écrit par Romain Berthommier

Tags :  adénome prostatique HBP hypertrophie bénigne de la prostate prostate


Prostate  |  26 mars 2018

Partager :